La scène culturelle suisse, vivante mais élitiste

Statistique suisse : le niveau de formation transparaît dans les loisirs culturels

L’enquête sur la langue, la religion et la culture (ELRC) menée par l’Office fédéral de la statistique en 2014 met en évidence l’influence du niveau de formation dans l’accès à la culture.

Les Suisses apprécient la scène culturelle. Plus de 6 personnes sur 10 affirment se rendre régulièrement au musée, au cinéma ou au théâtre. Et contrairement aux idées reçues, les jeunes ne sont pas en reste. Ils fréquentent assidûment les concerts, les festivals et les expositions.

Le clivage est ailleurs. Toutes générations confondues, le niveau de formation joue un rôle prépondérant dans la fréquentation des institutions culturelles. Les théâtres, les bibliothèques et les galeries sont moins visités par les suisses qui ont interrompu leur formation à la fin du secondaire I. Plus étonnant, leur fréquentation des festivals et des cinémas est aussi inférieure à la moyenne nationale.

La culture, encore trop inaccessible

C’est en partie le signe d’une éducation culturelle menée dans le cadre scolaire. C’est aussi le reflet des 30% de Suisses qui déclarent:

« Je n’ai pas assez de moyens financiers pour me permettre d’avoir des activités culturelles. »

Un lien peu développé dans cette étude, qui mériterait que l’on s’interroge sur l’accès à la culture et sa démocratisation.

MJ

Crédit photo: pxhere. Creative Commons.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s